Recruter vos collaborateurs grâce aux réseaux sociaux : quelle efficacité ?

Recruter vos collaborateurs grâce aux réseaux sociaux : quelle efficacité ?

1908-Recrutement-et-réseaux-sociaux-OR1
27 août 2019
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont au cœur de l’environnement sociologique et économique de tous, entreprises comme particuliers. En effet, notre empreinte numérique est fortement développée et l’avènement des smartphones permet une connexion continue et personnalisée. De fait, de nouveaux canaux de recrutement ont été rendus possibles grâce à Facebook, Twitter ou LinkedIn. Mais s’ils sont aujourd’hui utilisés par les RH, sont-ils pour autant efficaces ?

Quelle réalité pour le recrutement via les réseaux sociaux ?

C’est un fait, la possibilité de consulter des applications ou des sites directement sur son smartphone (plus de 65 % des consultations web sont réalisées par ce canal) a modifié les comportements des recruteurs comme des candidats. Déjà en 2016, une étude du site bond-us.com (devenu erecruit depuis) montrait qu’un réseau comme LinkedIn est utilisé à 95 % par les recruteurs pour chercher des candidats et les contacter directement en fonction de leurs profils (hardskills présentés et recommandés inclus sur leurs fiches).

Ce même réseau social est utilisé à 92 % pour poster des offres d’emploi (aussi bien des postes à long terme que de stagiaires). Pour autant Facebook et Twitter ne sont pas en reste puisque pour les RH, ces derniers servent à poster des offres également (respectivement 48 et 95 %) et pour Twitter à chercher des candidats à 93 %. Cette même étude que 91 % des recruteurs sont actifs dans le recrutement via les réseaux sociaux.

Quelle efficacité réelle ?

Pour la plupart des recruteurs, les réseaux sociaux sont devenus une évidence, car ils permettent une plus grande efficacité. Si l’on prend en exemple LinkedIn, plébiscité par les RH, cet outil permet de trouver des candidats ayant des profils qualifiés. Une démarche loin d’être anodine, car beaucoup plus réactive.

Par ailleurs, la simplicité de partage des offres par chaque inscrit multiplie les opportunités de trouver des candidats qui n’auraient pas été « détectés » lors d’une première recherche. Il en est de même sur Facebook et Twitter, même si pour ces 2 réseaux, la qualification des données est moins pertinente (car n’étant pas des pure players professionnels).

Toutefois, une étude de l’APEC de 2018 apporte un bémol en ce qui concerne le recrutement des cadres. En effet, celle-ci indique que pour un recrutement de cadre, 5 canaux ont été en général activés (chiffres 2017) et que les réseaux sociaux n’apparaissent qu’en 4e position du sourcing, après la publication d’une offre d’emploi (88 %), les candidatures spontanées 61 % et le réseau de contacts personnels ou professionnel du recruteur (58 %).

Ce document met en avant que les réseaux sociaux ont fortement progressé depuis 2008 avec un recours multiplié par 4 ! Gageons qu’ils connaîtront une belle évolution ces prochains temps, notamment auprès des millenials.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme d'assistance et de services aux salariés

Experts en architecture des systèmes de rémunération nous vous conseillons sur

RECHERCHE

abonnez vous à notre newsletter

ARTICLES LES PLUS LUS

ailleur sur le web

RSS Error: A feed could not be found at `https://app.meltwater.com/gyda/outputs/5d6fbbb4d9717383dbb94eba/rendering?apiKey=5cb0433764649e9b268f8776&type=rss`; the status code is `400` and content-type is `text/html`

notre communauté

Restez Connecté