Désaccord entre deux salariés : comment gérer la situation ?

CONFLIT
22 avril 2021
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les désaccords entre salariés d’une même équipe sont tout à fait “normaux”. Dans cette situation, c’est alors au manager de faire en sorte que ce désaccord ne se transforme pas en conflit. Découvrez comment gérer et apaiser les désaccords entre salariés.

Savoir gérer les désaccords est une compétence managériale clé, que ce soit pour un manager d’équipe hiérarchique ou pour un leader de projet.

Les raisons de désaccords entre les salariés

Les causes de conflits et désaccords dans le contexte professionnel sont infinies. Chaque fois qu’il y a un “territoire commun” au travail (factuel ou symbolique), le désaccord est possible. Le sujet peut concerner la répartition des rôles et des responsabilités,  la manière de travailler ensemble, l’utilisation du matériel commun, sur la façon de gérer l’information et de communiquer …

Il faut savoir que, dans la majorité des cas, les mails et plus généralement la communication à distance complexifient les relations. En effet, pour bien comprendre un écrit, il nous manque le non verbal. Décrypter les intentions de l’interlocuteur et le sens de son message au-delà des mots est essentiel. Dès lors, toute interprétation devient possible et les malentendus sont réguliers.

Notons quand même que le désaccord a souvent des aspects positifs puisque la confrontation des opinions peut permettre d’aboutir à faire évoluer les idées, les procédures, les systèmes… En revanche, il faut trouver des solutions lorsqu’un désaccord persiste.

Dans un premier temps le plus souvent, personne ne se plaint, ce qui peut donner l’impression que le différend était mineur et que, même sans résolution, il est dépassé. Mais en tant que manager, il faut rester vigilant car les protagonistes peuvent adopter des comportements dits « refuges ».

Les comportements “refuges” dans le cas d’un désaccord au sein de l’équipe

– L’évitement

– L’agressivité

– La manipulation

Il faut alors amener vos salariés à communiquer plus clairement afin d’éviter que le désaccord ne s’amplifie. Dans un esprit d’amélioration continue, la résolution de la tension peut être source de progrès pour l’ensemble de l’équipe.

Quelle est la différence entre un conflit et un désaccord ?

Il s’agit d’un désaccord tant qu’il y a une prédominance du rationnel sur l’émotionnel. Lorsque les protagonistes ont la capacité de se distancier de leurs émotions pour une analyse et une compréhension intellectuelle de leur point de vue.

Alors que dans le conflit, la fermeture à l’autre va prédominer sur l’écoute et l’attention.

Comment gérer les désaccords entre deux salariés ?

Développer les compétences comportementales

Afin de résoudre une problématique, la meilleure des solutions est l’anticipation. Pour cela, il peut être intéressant de former vos collaborateurs afin qu’ils puissent acquérir différentes compétences comportementales.

Les compétences comportementales nécessaires au travail d’équipe sont les suivantes :

– Respecter la diversité individuelle et faire preuve d’ouverture

– Négocier

– Faire preuve d’assertivité (écouter et exprimer son point de vue sans être blessant)

– Savoir gérer son temps et ses priorités pour respecter les délais de l’équipe

– S’adapter au changement

– Se montrer proactif pour anticiper et agir avec justesse et précision

– Prendre la parole devant le groupe pour délivrer un message important

Une formation à la communication interpersonnelle permet d’acquérir ces différentes compétences. Elle favorise l’efficacité de l’équipe et celle de l’individu tout en apportant des techniques, outils et postures favorables. L’objectif ? Interagir de façon constructive et donc créer de nouveaux leviers de performance.

Les méthodes d’intervention pour gérer un désaccord / conflit entre deux salariés

– L’arbitrage

Le manager décide seul. C’est une alternative qui permet de gagner du temps. Le manager est l’arbitre, il décide et impose sa décision. Toutefois, il faut faire attention de ne paraître “autocratique”. Pour cela, vous ne pouvez arbitrer que si la situation impose un choix, et vous apporterez des arguments factuels pour le justifier.

– La médiation

Cette méthode est à privilégier quand les personnes sont déjà dans le conflit (il faut éviter d’intervenir en début d’échange car cela pourrait entraîner de vives réactions émotionnelles).

– L’appel au groupe ou à l’équipe

Il s’agit d’une option très intéressante si le désaccord concerne plusieurs membres de l’équipe.

– La négociation entre les deux parties

Un accord sera d’autant mieux respecté s’il a été déterminé par les protagonistes eux-mêmes. Ils trouvent un accord directement entre eux. La négociation contribue à renforcer le lien social et contribue à la vie démocratique. Dans ce contexte, le rôle du manager est alors celui d’un facilitateur.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme d'assistance et de services aux salariés

Experts en architecture des systèmes de rémunération nous vous conseillons sur

RECHERCHE

abonnez vous à notre newsletter

ARTICLES LES PLUS LUS

ailleur sur le web

RSS Error: A feed could not be found at `https://app.meltwater.com/gyda/outputs/5d6fbbb4d9717383dbb94eba/rendering?apiKey=5cb0433764649e9b268f8776&type=rss`; the status code is `400` and content-type is `text/html`

notre communauté

Restez Connecté