La volatilité des collaborateurs : un avantage ?

La volatilité des collaborateurs : un avantage ?

Volatilité des collaborateurs
9 janvier 2020
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La volatilité est de plus en plus présente. C’est un fait, les collaborateurs sont de plus en plus volatiles. En 2018, le taux de turn-over grimpait à 23%. Ce pourcentage peut refléter un malaise ou une mauvaise ambiance au sein des sociétés, mais pas seulement.

Volatilité : faire une force de ce qui n’est pas contrôlable 

Vous vous donnez du mal pour garder vos collaborateurs ? Vous développez toutes les étapes d’une expérience utilisateur irréprochable et unique ? Malgré tout, à l’heure où l’entreprise est devenue un bien de consommation quasiment comme les autres, l’envie est forte pour certains d’intégrer d’autres entreprises pour voir si l’herbe y est plus verte.

En tant qu’employeur, il n’est pas pas nécessaire que vous vous battiez contre cela. Le mieux est de considérer cette situation comme étant une évolution.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas déployer l’expérience collaborateur, puisque le bien-être au travail reste un élément primordial. Cela signifie simplement qu’il est essentiel de travailler l’accompagnement des collaborateurs qui vous quittent (offboarding et linking) et des arrivants (onboarding).

Pourquoi un départ n’est pas forcément une mauvaise nouvelle ?

Même si vous appréciez beaucoup vos salariés pour ce qu’ils sont et ce qu’ils font, le fait que certains d’entre eux partent n’est pas automatiquement une mauvaise nouvelle. Pourquoi ? Parce que cela crée un flux de compétences impressionnant que vous aurez la chance de pouvoir exploiter. Il s’agit d’une tournure d’esprit : il vous suffit de voir les occasions à saisir pour transformer cette situation en opportunité. Bien sûr, vous allez être dans l’obligation de recruter et donc de communiquer. Vous allez intégrer de nouvelles personnes, ce qui signifie aussi rencontrer. Ainsi, il faut accepter le changement avec tout ce que cela implique en anticipant le pire et en optimisant le meilleur.

Que vont permettre ces nouvelles arrivées ?

Ces nouvelles arrivées vous donneront l’occasion d’agrandir votre réseau, d’intégrer de nouvelles compétences, des personnalités détenant des qualités que les employés déjà présents n’ont pas forcément. Ces nouveautés vont venir alimenter vos projets, votre entreprise et votre vie professionnelle quotidienne. Ainsi, cela permettra de perfectionner vos équipes et votre entreprise. Lorsqu’il y a des transitions professionnelles, il est bien sûr nécessaire de les accompagner. 

Ensuite, la volatilité provoque naturellement la remise en question. C’est pour vous l’occasion de chercher à comprendre pourquoi et y remédier. Ainsi, il est important de peser le pour et le contre, que ce soit pour les entreprises et les associés. Développez le collaboratif, imaginez comment instaurer un bien-être au travail maximum. Cherchez à vous améliorer perpétuellement pour faire de ces événements un tremplin. Tout cela permet de créer un dynamisme et d’en faire un moteur efficace pour votre entreprise. 

Enfin, la volatilité est une occasion de conserver une ouverture sur la réalité et le monde, l’évolution de ses besoins mais aussi de ses moyens. Mises à part les compétences humaines, il s’agit d’une belle façon d’évoluer : ajuster votre offre, vos différents produits et services, vos relations avec les clients. Pour synthétiser, cela vous donne la possibilité de détenir une visibilité instantanée et presque permanente de qui vous êtes, des actions que vous menez, de quelle manière vous le faites et pour qui vous le réalisez. Ce retour est une précieuse aide décisionnelle permettant d’augmenter votre réactivité et votre anticipation dans un monde où tout va très vite.

Un levier pour sortir de l’impasse de la pénurie de recrutement

En laissant vos collaborateurs s’en aller, vous en recruterez d’autres eux aussi formés par d’autres. Dans ce cas, le flux de compétences et de ressources devient très intéressant pour tous. Pourquoi ? Parce que cela répond à l’attente des collaborateurs qui veulent bouger. On peut ainsi imaginer que les “ressources” vont progressivement monter en compétences…et par conséquent les entreprises aussi. Il s’agit d’une sorte de vase communiquant où les acteurs se nourrissent les uns les autres.

L’effet boomerang

Cela peut paraître étonnant à première vue, mais le fait de créer la liberté de partir suscite l’envie de revenir. En donnant l’occasion à vos associés d’être libres d’aller voir d’autres entreprises, ils auront ainsi la possibilité de revenir avec de nouvelles expériences, compétences.

Les collaborateurs qui restent le font de leur propre volonté, ce qui accroît leur motivation et leur implication : un vrai combo gagnant pour l’entreprise. En restant, ils deviennent vos médiateurs et leurs arguments auront beaucoup plus d’impact, renforcés de leurs anecdotes et leur vécu, auprès de leurs pairs. Une réelle opportunité donc pour qui sait la remarquer et la saisir.

Pour résumer, la volatilité de vos collaborateurs est bel et bien un changement à prendre en compte mais vous ne devez pas le subir. C’est à vous d’en faire une vraie force en développant un réel accompagnement et créer un lien professionnel durable. Le fait de favoriser la volatilité, c’est accepter le changement en développant une nouvelle force de “ressources” afin de nourrir votre entreprise et le monde. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme d'assistance et de services aux salariés

Experts en architecture des systèmes de rémunération nous vous conseillons sur

RECHERCHE

abonnez vous à notre newsletter

ARTICLES LES PLUS LUS

ailleur sur le web

RSS Error: A feed could not be found at `https://app.meltwater.com/gyda/outputs/5d6fbbb4d9717383dbb94eba/rendering?apiKey=5cb0433764649e9b268f8776&type=rss`; the status code is `400` and content-type is `text/html`

notre communauté

Restez Connecté