Quelles sont les démarches pour la création d’une entreprise ?

Quelles sont les démarches pour la création d’une entreprise ?

Démarche création d'entreprise business - www.entreprise-rh.com
7 novembre 2019
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Pour pouvoir créer votre entreprise, il est nécessaire de vous préparer méticuleusement. En effet, les prises de décision ne sont pas à prendre à la légère. Mais quelles sont les priorités ? Voici dans cet article la totalité des étapes à suivre pour la création d’une entreprise, selon “Le coin des entrepreneurs”.

 

  1. Confirmer l’idée du projet

Dans un premier temps, commencez par chercher une idée de concept. Vous avez d’imaginer un concept ? De créer une société en vous inspirant de ce qui est déjà fait ?

Une fois l’idée générale en tête, vous pouvez aller plus loin dans votre réflexion en commençant l’étude de marché et en définissant votre business model. C’est une manière de préciser le projet : définir les cibles, la concurrence et de nombreux autres éléments importants pour savoir où vous allez, mais surtout comment. Le fait d’être déterminé est indispensable pour réussir à faire vivre votre projet. Vous devez bien réfléchir avant de vous lancer afin de débuter votre activité avec un concept solide et durable.

 

  1. Vérifier que ma situation colle bien avec le projet

Avant de commencer quoi que ce soit, vérifiez que votre situation colle bien avec le concept que vous souhaitez lancer. Les éléments importants à étudier vous concernant sont : votre situation actuelle professionnellement parlant, vos soft skills, hard skills, votre personnalité, votre situation familiale ainsi que votre situation patrimoniale.

Le fait de réfléchir à tout cela vous donnera la possibilité d’une réflexion sur les conséquences que ce projet pourrait avoir sur votre vie : beaucoup de temps consacré au travail donc moins de temps pour la famille, la perception d’un salaire plus bas qu’auparavant (le temps que l’activité se lance et trouve sa place ou non sur le marché), être prêt à diriger une entreprise et d’en avoir la responsabilité, et enfin, réfléchir aux démarches pour quitter votre poste actuel.

Cette prise de recul va vous permettre de faire des choix raisonnés et raisonnables en fonction de votre situation à ce jour.

 

  1. Se renseigner sur la création de société

Il est primordial de vous renseigner sur le processus de création d’une entreprise. Vous pouvez consulter des parcours d’informations réalisés par les chambres de commerce. Cela vous permettra ainsi d’avoir une idée synthétique et précise de comment on crée une entreprise, de prendre connaissance des “steps” à suivre. Dans un autre temps, vous pouvez aussi contacter certaines personnes de votre entourage ayant déjà lancé leur projet en tant qu’auto-entrepreneur, seul ou à plusieurs. En effet, ils pourront très certainement vous donner de précieux conseils et vous épauler sur certains sujets.

 

  1. Prendre des décisions et lister les tâches à réaliser

Une fois l’aspect théorique terminé, il vous faudra commencer à entrer dans le concret. Au cas où vous soyez déjà en entreprise, il sera nécessaire de faire un choix vis-à-vis de votre employeur actuel parmi les trois options suivantes : prendre un “congé création”, quitter votre société ou alors travailler sur deux activités à la fois. 

Vérifiez aussi que vous avez bien les qualités et compétences pour ce projet. Avez-vous besoin d’un co-responsable ? Souhaitez-vous intégrer un réseau de franchise ou commencer à partir du tout début ? Avez-vous les diplômes ou permissions requises pour pouvoir exercer votre activité ? Toutes ces questions doivent être abordées.

Enfin, autre point important, pensez à protéger votre future marque ainsi que son concept. 

 

  1. Rédiger un Business Plan

Vous avez déjà peut-être commencé à élaborer votre business plan ? Il va maintenant être nécessaire de le finaliser. Le début du Business Plan consiste à réaliser l’étude de marché, que vous avez finalisée durant la première étape (confirmation de l’idée du projet). 

Ensuite, posez-vous les bonnes questions concernant le prévisionnel en chiffrant le projet, afin de voir clairement quelle est votre situation économique et financière. Cela vous permettra d’analyser si votre projet est rentable ou non, de savoir combien coûtera la mise en place de l’activité mais aussi de prendre connaissance de la rémunération que vous allez potentiellement toucher.

Dans cette lancée, commencez à rechercher vos futurs fournisseurs et prestataires et à préciser l’aspect prévisionnel.

 

  1. Faire un bilan sur les aides possibles

Par ailleurs, il est nécessaire de vous renseigner sur l’ensemble des aides dont vous bénéficierez. Certains organismes de soutien pour la création de société peuvent vous attribuer le prêt à taux zéro, ainsi que l’accompagnement. Des soutiens spéciaux peuvent aussi être accordés par la région. Enfin, vous avez la possibilité de demander des aides en fonction de votre activité. Par exemple, si votre concept est innovant, vous avez le droit à une subvention. 

 

  1. Conclure le financement

Concernant le financement, obtenez un tout premier aperçu de l’enveloppe nécessaire pour le lancement de votre projet, consultez le prévisionnel et les aides possibles. Afin d’être certain de ne pas avoir de difficultés financières, prévoyez une budgétisation plus large que nécessaire.

 

  1. Trouver un endroit pour l’activité

Une étape bien sûr indispensable : trouver un endroit pour travailler dans de bonnes conditions. Plusieurs solutions sont possibles. Vous pouvez exercer à partir de chez vous en télétravail,  travailler chez vos clients (permet en plus d’avoir un échange continu avec eux) ou louer un bureau ou des locaux dédiés à votre activité. C’est à vous de faire le choix qui conviendra le mieux pour votre activité.

 

  1. Valider le montage

Une fois le prévisionnel terminé et le montage du financement presque finalisé, plusieurs choix seront à faire :  la forme juridique (SARL, EURL, SAS ou SASU) , le régime fiscal (IS ou IR), votre statut social, votre protection de votre patrimoine personnel, votre dénomination sociale. 

Ensuite, pensez à ventiler votre financement. Pour faciliter la réalisation de ces démarches, si vous le souhaitez, faites-vous accompagner par un spécialiste tel qu’un expert-comptable. En plus de ces démarches, n’oubliez pas de finaliser le montage de votre financement.

A l’issue de cette étape : l’aspect prévisionnel est finalisé et le financement est défini…ou presque : la forme juridique, le régime fiscal et le statut social doivent également être fixés (il faut vérifier qu’ils soient bien disponibles auprès de l’INPI). Concernant votre dénomination sociale et votre nom commercial, prenez connaissance de la disponibilité du nom de domaine associé au choix du nom pour votre société.

 

  1. Rédaction du projet de statuts de la société

Ensuite, il s’agira d’écrire vos statuts comportant toutes les mentions imposées par la loi, et indispensables pour que de votre future entreprise puisse fonctionner convenablement. Faites le seul si vous vous en sentez capable ou demandez à vous faire aider par un spécialiste pour ces démarches si vous préférez.

 

  1. Réalisation des démarches concernant les apports

La procédure de dépôts des apports en numéraire est une étape importante. Vous devez déposer ces fonds sur un compte bloqué. Par la suite, un certificat vous sera envoyé.

Quand il s’agit d’apports en nature, vous aurez pour mission de les évaluer en vous faisant accompagner par un spécialiste si vous le souhaitez.

En cas de création d’une EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée), la rédaction d’une déclaration d’affectation sera nécessaire, afin de préciser l’ensemble des biens dont disposera votre entreprise.

 

  1. Préparation du dossier de création d’entreprise

Une fois le projet de statut terminé et validé par tous les associés, vous pourrez commencer le dossier de création. Si jamais il s’agit d’une entreprise individuelle, il ne sera pas nécessaire de détenir de statuts.

Ensuite, vous déposerez les apports en numéraire à libérer dès la constitution sur un compte bloqué, au sein d’un établissement de crédit, en France. Les statuts seront à établir par vous-même et ils seront à faire signer par tous vos associés ou actionnaires. 

L’étape suivante consistera à définir qui seront les dirigeants de votre entreprise et à transmettre le mandat à une personne qui réalisera les formalités pour créer la société. Dans le cas d’une entreprise individuelle, il peut être pertinent de sélectionner un journal d’annonces légales, et de publier un avis de constitution de société ou d’activité. Enfin, réunissez toutes les pièces nécessaires afin de monter le dossier de création.

Dernier détail important : si vous êtes inscrits à la chambre des métiers, vous avez l’obligation d’effectuer un stage d’initiation à la gestion d’entreprise.

 

  1. Transmission de votre dossier de création d’entreprise au greffe

Lorsque la constitution de votre dossier sera terminée, l’individu qui est en charge des formalités a plusieurs possibilités: le plus sûr est d’aller directement sur place au centre de formalités des entreprises. La personne peut aussi expédier le dossier complet par courrier. Enfin, il est bien sûr possible d’immatriculer l’entreprise sur le web, sur le site suivant : https://www.i-greffes.fr/infogreffe/.  Vous avez l’obligation de déclarer les bénéficiaires effectifs lors de la demande d’immatriculation. La date butoir correspond à 15 jours à partir de la délivrance du récépissé suite au dépôt de dossier.

Concernant les entrepreneurs individuels en particulier, il peut être pertinent d’aller chez un notaire dès le début de l’activité pour réaliser une déclaration d’insaisissabilité qui protégera les biens immobiliers autres que la résidence principale.

 

  1. Réception de l’extrait d’immatriculation : lancement de l’activité

Suite aux démarches réalisées auparavant, un récépissé de dépôt de dossier vous sera envoyé peu de temps après. Une fois le dossier complet, l’immatriculation de l’entreprise sera réalisée. Si jamais il y a des erreurs ou des documents manquants, vous recevrez un courrier par la poste pour régularisation.

Voici l’un de nos articles qui pourrait vous intéresser concernant votre marque employeur, que vous serez amené à développer.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme d'assistance et de services aux salariés

Experts en architecture des systèmes de rémunération nous vous conseillons sur

RECHERCHE

abonnez vous à notre newsletter

ARTICLES LES PLUS LUS

ailleur sur le web

RSS Error: A feed could not be found at `https://app.meltwater.com/gyda/outputs/5d6fbbb4d9717383dbb94eba/rendering?apiKey=5cb0433764649e9b268f8776&type=rss`; the status code is `400` and content-type is `application/json; charset=utf-8`

notre communauté

Restez Connecté