Etude : les discriminations en entreprise

Discriminations en entreprise
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Voici une étude du groupe de formation Cegos concernant les discriminations en entreprise.

D’après le groupe de formation Cegos, les entreprises accordent beaucoup d’importance vis-à-vis de l’enjeu de la diversité. Le 3 décembre 2019, le groupe de formation Cegos a présenté un état des lieux des “discriminations et des politiques diversité en entreprises”. Afin de promouvoir la diversité, 55% des professionnels RH seraient favorables à la politique des “quotas”. Malgré tout cela, des discriminations restent présentes au sein des entreprises.

L’entreprise s’investit-elle pour la diversité et pour le bien-être au travail ? En réponse à cette question, les salariés sont plus optimistes (7,8/10) par rapport aux RH (5,6/10). Par ailleurs, 51% des salariés et 57% des RH jugent certaines catégories de salariés comme étant privilégiées par la politique de diversité.

Certains domaines de la diversité pourraient-ils causer des problèmes pour les DRH ?

Les RH reconnaissent l’importance de l’affichage de la politique de diversité afin de lutter contre les discriminations en entreprise. Cependant, ces derniers admettent que certains domaines posent problème à leurs yeux :

1-Le recrutement et l’intégration de personnes issues d’origines sociales différentes : 55%

2-L’emploi et l’intégration des individus en situation de handicap ou en longue maladie : 53%

3-La gestion de l’intergénérationnel et l’égalité de traitement femmes – hommes.

Plus bas dans le classement, on retrouve des items qui ressortent davantage qu’en 2011 (comme l’indique Annette Chazoule, Manager chez Cegos). Le baromètre montre plusieurs domaines qui posent des difficultés, regroupant les pratiques religieuses (47 %), «la cohabitation des personnes ayant des cultures ethniques différentes ou issues de minorités visibles » (46 %) et « cohabitation de personnes pratiquant des religions différentes » (46 %).

Un tiers des salariés pense être susceptible de subir une discrimination

Les DRH et les salariés ont été interrogés sur les éléments qui dégradent l’ambiance de travail. En premier, on retrouve « les convictions politiques et syndicales très marquées » (45 % et 35 %), suivi des “réflexions à caractère sexiste” et des “allusions sexuelles”.

Par rapport aux 50 ans et plus (25 % et 18 %), les DRH et les salariés ayant moins de 31 ans sont davantage sensibles aux réflexions sexistes et aux allusions à caractère sexuel.

 Les quotas pour lutter contre les discriminations en entreprise

En définitive, afin de promouvoir la diversité, 67 % des salariés et 55 % des DRH/RRH encouragent la politique des « quotas », qui consiste à privilégier certaines catégories de salariés.

Du côté des salariés, les femmes y sont nettement plus favorables que les hommes (74 % contre 60 %). Concernant les DRH, 42 % d’entre eux disent pratiquer une telle politique des quotas, mais seulement 15 % affirment qu’elle est clairement affichée et assumée.

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Télécharger les présentations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme d'assistance et de services aux salariés

Experts en architecture des systèmes de rémunération nous vous conseillons sur

RECHERCHE

abonnez vous à notre newsletter

ARTICLES LES PLUS LUS

ailleur sur le web

RSS Error: A feed could not be found at `https://app.meltwater.com/gyda/outputs/5d6fbbb4d9717383dbb94eba/rendering?apiKey=5cb0433764649e9b268f8776&type=rss`; the status code is `400` and content-type is `application/json; charset=utf-8`

notre communauté

Restez Connecté