Plusieurs types de contrats de travail

Plusieurs types de contrats de travail

Plusieurs types de contrats de travail
11 mars 2020
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

 Au total, il existe huit types de contrats de travail différents, selon le recrutement que vous avez besoin de réaliser. Faisons le tour d’horizon.

Contrat d’apprentissage

Dans le cadre des études, certains décident l’option de l’alternance, avec un rythme qui varie entre semaine à l’école et semaine en entreprise. Plusieurs rythmes sont possibles.

Il existe deux types de contrats de travail pour se former : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Le premier s’adresse aux 16-25 ans mais a la possibilité d’être accordé à davantage de jeunes dans certains contextes.

Contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s’adresse également aux 16-25 ans, mais pas seulement. En effet, il s’adresse aussi aux demandeurs d’emploi ayant plus de 25 ans et qui veulent acquérir des compétences professionnelles bien spécifiques.

Le CUI

Le contrat unique d’insertion (CUI) est un contrat de travail à destination des chômeurs, afin de les accompagner dans leur recherche d’emploi. Il correspond à un contrat d’avenir. Deux types de CUI sont envisageables : les CUI-CAE et les CUI-CIE. Il s’agit de contrats signés dans l’objectif de réaliser un accompagnement d’insertion durable dans l’emploi.

CAE

Le CAE correspond au contrat d’accompagnement dans l’emploi, il est l’équivalent du CUI du secteur non-marchand. Il est d’une durée d’au moins 6 mois, sauf dans des cas particuliers. La durée totale du contrat (renouvellements compris) ne peut pas dépasser 24 mois ou 60 mois concernant les 50 ans et plus bénéficiaires du RSA, ainsi que les travailleurs en situation de handicap.

CIE – Contrat initiative emploi

Le CIE, le contrat d’initiative d’emploi correspond, lui, au CUI du secteur marchand. Sa durée maximale ne peut pas dépasser 24 mois. Cependant, les plus de 50 ans ont la possibilité de bénéficier d’une dérogation.

Le CDI – Contrat à durée indéterminée

Cela correspond au contrat indéterminé. Ce contrat n’a pas de date de fin. Le salarié, tout comme l’employeur, prend l’engagement de respecter les clauses du contrat mais ont la possibilité d’y mettre un terme, que ce soit avec une démission ou en licenciant le salarié s’il a réalisé une faute grave, à titre d’exemple.

CDD

Le CDD est un contrat qui fixe un début et une date de fin au contrat de travail. Son principe correspond au contraire du CDI : avec une durée de contrat est fixée à l’embauche. Le CDD temporaire doit être conclu pour une raison particulière, mentionnée dans le contrat : remplacement d’un salarié, augmentation temporaire de l’activité engendrant un besoin de renfort, travaux saisonniers…

CTT

Le contrat de travail temporaire, ou contrat intérimaire, correspond à la même démarche que pour le CDD : il est signé par les deux parties pour une durée déterminée et ne peut pas être remplacé par un CDI. Ce qui change par rapport au CDD, c’est que la CTT se signe par le biais d’une entreprise de travail temporaire qui est alors le médiateur entre les employeurs et les employés.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme d'assistance et de services aux salariés

Experts en architecture des systèmes de rémunération nous vous conseillons sur

RECHERCHE

abonnez vous à notre newsletter

ARTICLES LES PLUS LUS

ailleur sur le web

RSS Error: A feed could not be found at `https://app.meltwater.com/gyda/outputs/5d6fbbb4d9717383dbb94eba/rendering?apiKey=5cb0433764649e9b268f8776&type=rss`; the status code is `400` and content-type is `application/json; charset=utf-8`

notre communauté

Restez Connecté