Les objectifs du plan d’épargne-retraite

Les objectifs du plan d’épargne-retraite

Calculatrice et pièces de monnaie
28 janvier 2020
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le nouveau plan d’épargne-retraite, lancé en octobre 2019, a pour volonté d’être plus “attrayant” selon le gouvernement. 

Le mardi 1er octobre 2019, le nouveau produit d’épargne retraite commence donc à prendre vie. Certains réseaux commerciaux sont dores et déjà prêts à le suggérer à leurs clients. 

Nouveau plan d’épargne-retraite : plusieurs objectifs

Selon le ministère, différents objectifs sont ciblés : l’augmentation de la part d’épargne investie pour la retraite, considérée comme trop basse. Aujourd’hui, les divers produits représentent 230 milliards d’encours. Sur ce point, Bercy a pour but d’obtenir une croissance soutenue grâce au PER, tout en ayant l’espoir de faire passer le montant de l’épargne retraite à 300 milliards d’euros en 2022.

La deuxième ambition du nouveau plan d’épargne-retraite est de permettre un financement plus efficace des entreprises par l’épargne française. Avec une durée de détention longue, les gestionnaires devraient avoir la possibilité, grâce au PER, d’investir plus amplement en actions (cotées ou non), en infrastructures et dans les sociétés technologiques étant en développement.

Afin d’atteindre ces deux objectifs, Bercy estime avoir trouvé la recette : “Le PER, c’est plus de simplicité et plus de flexibilité.” Ce nouveau plan réunit les différents dispositifs existant, en les rebaptisant. A titre d’exemple, le PERP et les contrats Madelin se transforment en “PER individuel”.

Qu’est-ce qui change ?

Le plan d’épargne-retraite comporte deux nouveautés de taille qui devraient changer le regard que portent les épargnants sur ces produits. Dans un premier temps, il offre le choix, au jour de la retraite, de s’emparer de l’épargne sous forme d’un capital, en une ou plusieurs fois. Cela enlève un gros frein aux souscripteurs. En effet, jusqu’à maintenant, seule la rente viagère détenait une autorisation.

Enfin, l’autre nouveauté du plan d’épargne-retraite concerne la portabilité totale de ces dispositifs. Ils pourront être transférés de façon libre d’un établissement financier à un autre. Ainsi, un salarié quittant son entreprise pourra alors disposer librement de son Perco (devenu PER Collectif), par exemple, et aura le choix soit de le transférer dans le plan de son nouvel employeur, soit dans un plan ouvert à titre individuel.

Par ailleurs, découvrez notre article concernant la retraite des cadres et la suppression de la GMP (Garantie Minimale de Points) en 2019.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plateforme d'assistance et de services aux salariés

Experts en architecture des systèmes de rémunération nous vous conseillons sur

RECHERCHE

abonnez vous à notre newsletter

ARTICLES LES PLUS LUS

ailleur sur le web

RSS Error: A feed could not be found at `https://app.meltwater.com/gyda/outputs/5d6fbbb4d9717383dbb94eba/rendering?apiKey=5cb0433764649e9b268f8776&type=rss`; the status code is `400` and content-type is `text/html`

notre communauté

Restez Connecté